Catégorie: L’envers du décor

La fois où Stéphane Bédard a offert un traitement VIP à un quidam rencontré à l’Étape

14 mai 2002. J’ai 18 ans, j’en aurai 19 dans deux jours. Passionné de politique, je suis en route pour aller visiter le Parlement et assister à la période de questions. Puisque j’ai un cousin qui vient de naître à Québec, j’invite mes grands-parents à se joindre à moi. Profitons-en pour aller rencontrer le petit David ! Partis du Lac-Saint-Jean, nous sommes dans le Parc des Laurentides. Il fait beau soleil en partant d’Alma, mais presque à mi-chemin, coup de malchance, tempête de neige ! (Oui, oui, en mai…)

Les conditions de la route sont tellement mauvaises qu’on doit se réfugier à l’Étape pendant quelques heures. Tout indique qu’on va manquer notre visite guidée prévue à 11 heures. J’aperçois alors Stéphane Bédard. Je ne le connais pas personnellement. n’ayant jamais été impliqué en politique à ce moment-là. Je vais quand même le saluer, « grand talent » que je suis…

Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, je lui explique la situation, amusé de voir un membre du gouvernement retenu par la tempête au même endroit que nous. Tout de suite, il me dit « Moi je dois absolument repartir dans la tempête pour aller siéger, mais vous, attendez que la tempête passe, rendez-vous à Québec en sécurité et je vais vous arranger quelque chose. » Il prend alors son cellulaire et contacte quelqu’un. Après son appel, il me dit : « Je vous ai déplacés dans les tribunes du premier ministre pour la période de questions. Quand elle sera terminée, restez à vos sièges, je vais venir vous chercher et vous faire visiter moi-même le Parlement. »

Quelques heures plus tard, sains et saufs et fièrement assis dans les tribunes qui surplombent le Salon bleu, mes grands-parents et moi regardons la période de questions.

Dès sa conclusion, du parquet, Stéphane Bédard nous fait signe qu’il monte nous chercher. Il nous fait alors non seulement visiter les espaces publics du Parlement, mais aussi ses coulisses, soit les corridors et les bureaux inaccessibles au grand public. On se rend même dans les quartiers de la Présidente Louise Harel, avec qui on discute pendant quelques minutes. Puisque c’est jour de remise des insignes de l’Ordre national du Québec, on croise l’ancien premier ministre du Canada, Brian Mulroney, et l’astronaute Julie Payette. Toute une visite ! Mes grands-parents m’en parlent encore…

Stéphane Bédard n’avait pas l’obligation de faire ça. Il n’était pas le député de notre comté (bien que nous étions orphelins de députés, Jacques Brassard ayant démissionné en janvier). Il ne nous connaissait pas. Mais ça démontre tout le respect qu’il a pour les citoyens, qu’ils viennent de sa circonscription ou d’ailleurs.

Cette expérience m’a profondément marqué. Pendant les sept années où j’ai eu le privilège d’exercer la fonction de conseiller politique, j’ai toujours tenté d’accueillir les visiteurs au Parlement ou au ministère des Finances de la même manière que Stéphane Bédard l’avait fait pour mes grands-parents et moi. Député d’expérience avec qui je partageais la même (et rare, je l’avoue) passion pour la procédure parlementaire, il fut de bon conseil pour moi à plusieurs reprises.

Voilà pourquoi je voulais partager cette expérience et saluer Stéphane Bédard, qui vient d’annoncer sa démission, après avoir consacré 17 ans de sa vie au service public. Au revoir Stéphane !

L’envers du décor: Changements dans le personnel politique des cabinets ministériels

Comme le gouvernement le fait de temps à autre, une liste à jour du personnel politique a été rendue publique aujourd’hui (la dernière mise à jour datait de juillet dernier).

Voici en vrac quelques changements qu’on peut y noter:

  • Lindsay Jacques-Dubé passe du cabinet de la ministre Charbonneau à celui du premier ministre à titre de conseillère aux communications. Elle est remplacée comme attachée de presse de la ministre de la Famille par Léa Nadeau qui elle-même est remplacée par Zoé Couture chez le ministre D’amour.
  • Catherine Imbeau et Marc-Éric Potvin se joignent au bureau de comté du premier ministre en remplacement de David Dufour et Daniel Gauderault.
  • Au cabinet du ministre des Finances, Yann Yéhia Nachabé remplace Mélanie Devirieux, partie chez Robert Poëti en remplacement d’André Poirier comme responsable des dossiers de Montréal.
  • Marjorie Théberge a été promue directrice de cabinet de Stéphanie Vallée en remplacement Chantale Tremblay.
  • Jeanne-Mance Dufour, qui a de nombreuses années de service dans les officines libérales, s’est jointe à l’équipe du ministre Martin Coiteux comme responsable des affaires parlementaires. Le président du Conseil du trésor a par ailleurs nommé Anne-Sophie Desmeules comme conseillère responsable des «Compressions» et de la «Révision des programmes» et Marie-Ève Pelletier comme attachée politique responsable de l’informatique et du CSPQ, deux dossiers chauds!
  • Jacques Roy a remplacé Florent Tanlet comme attaché de presse de la ministre St-Pierre. M. Tanlet est maintenant attaché de presse du maire de Lévis.
  • Denis Paquet est maintenant conseiller spécial du ministre Moreau, en remplacement de Éric R. Mercier, nommé récemment Délégué général du Québec à Mexico. Au même cabinet, Cristelle Sary a remplacé Jocelyn Turcotte comme conseillère politique responsable notamment des dossiers touchant l’UPAC et la commission Charbonneau.
  • Au cabinet du ministre Heurtel, Gabriela Quiroz, qui occupait la fonction de directrice de cabinet par intérim, a été confirmée dans ses fonctions.
  • Chez Pierre Paradis, l’attachée de presse Marie-Julie Couturier a quitté. Le poste est toujours vacant. À noter aussi l’ajout de Marie Bouillé (à ne pas confondre avec l’ancienne députée péquiste du même nom!) comme attachée politique responsable du développement régional et durable. Dave Gravel s’est aussi joint à l’équipe du cabinet MAPAQ. Ex-candidat du PLQ, il était auparavant au service de recherche de l’aile parlementaire libérale.
  • Louise Quintin se joint à l’équipe de Dominique Vien à titre de responsable des travaux parlementaires et d’autres dossiers touristiques.
  • Au cabinet Hamad, Karine Breton et Antoine Dionne-Charest se sont joints à l’équipe. M. Charest est le fils de l’ancien premier ministre Jean Charest.
  • Étienne Collins remplace Laurie Bouchard comme coordonnateur des communications au cabinet du ministre Arcand. M. Collins est un ancien candidat libéral.
  • Jean-Simon Fortin est remplacé par Stéphane Lacasse aux dossiers Forêt chez Laurent Lessard.
  • Karl Légère remplace Pierre Gaudreault comme responsable des dossiers Mines chez le ministre Luc Blanchette.

Note: il est tout à fait normal qu’il y ait du roulement de personnel des bureaux de députés et des cabinets ministériels. Ce sont des emplois très exigeants et qui nécessitent un engagement de tous les instants. Le présent billet ne vise rien d’autre que de faire connaître les nouveaux visages des différents cabinets.

L’envers du décor : le jour du budget dans les (nouveaux) souliers du ministre des Finances

Demain vers 16 heures, le nouveau ministre des Finances, Carlos Leitão, se lèvera à l’Assemblée nationale pour la lecture de son premier discours du budget. Ça sera le point culminant d’une longue journée de travail. Et cette journée ne se finira pas tout de suite après le discours. Loin de là…
Lire la suite

© 2017 Parlement Express

Thème par Anders NorenHaut ↑