Mois: juin 2014

Session intensive : pas de répit pour les députés

À 13 h 45 cet après-midi, les députés vont entamer la dernière semaine de la première période de travaux de la 41e législature. Exceptionnellement, pour un troisième lundi consécutif, les députés vont siéger, à la demande du leader du gouvernement. Puisque la session n’a commencé que le 20 mai en raison des élections générales, le gouvernement avait besoin de temps pour faire adopter le discours inaugural, le budget et les quelques projets qui font partie de ses priorités législatives. À l’instar de la première semaine de travaux intensifs, il y aura pour une deuxième semaine 5 périodes de questions.

Lire la suite

Budget 2014-2015

Pour connaître les grandes lignes du budget qui sera présenté dans quelques minutes, je vous invite à suivre le compte twitter @ParlExpress.

Pour une analyse détaillée des impacts du budget sur votre organisation, contactez-moi: pierre@pierrebouchard.com.

L’envers du décor : le jour du budget dans les (nouveaux) souliers du ministre des Finances

Demain vers 16 heures, le nouveau ministre des Finances, Carlos Leitão, se lèvera à l’Assemblée nationale pour la lecture de son premier discours du budget. Ça sera le point culminant d’une longue journée de travail. Et cette journée ne se finira pas tout de suite après le discours. Loin de là…
Lire la suite

Un nouveau départ

Voilà, c’est fait ! Je suis maintenant un entrepreneur. En fait, au fond de moi, je l’ai toujours été, mais je suis maintenant «passé à l’acte». Après 7 ans de vie politique, j’ai décidé de tourner la page sur une époque de ma vie qui fut à la fois passionnante et inoubliable pour écrire un nouveau chapitre de ma petite histoire.

Le résultat de la dernière élection générale a – évidemment – facilité les choses, mais ça faisait un bout de temps que j’y pensais.

Mon entreprise est lancée

Pierre Bouchard conseil stratégique

C’est donc au terme une réflexion bien mûrie que je lance mon entreprise: Pierre Bouchard conseil stratégique. Cette société a pour mission d’aider les organisations à mieux comprendre les institutions, les décideurs et l’impact de leurs décisions sur ces organisations. Car une fois que l’on comprend bien le fonctionnement du (complexe!) processus décisionnel au gouvernement, on peut faire les bons choix pour tenter d’optimiser les impacts pour notre entreprise ou notre association.  C’est pourquoi je suis particulièrement emballé d’offrir un service de veille stratégique aux organisations de toutes les régions du Québec. Non seulement ce service permettra d’accomplir la mission de mon entreprise, mais il me permettra aussi de continuer de transposer dans mon travail de tous les jours ma passion pour les affaires publiques, particulièrement pour les travaux et la procédure parlementaires, qui sont une véritable drogue pour moi.  (Je sais, les passionnés de procédure parlementaires sont rares, mais j’assume totalement !)

La procédure parlementaire du Québec, page 582

Extrait du livre «La procédure parlementaire du Québec», page 582

Vous comprendrez donc que pour un fanatique de procédure parlementaire, la quintessence de cette passion est de se retrouver dans LE livre de doctrine numéro un:  La procédure parlementaire du Québec. (On peut me voir à la page 582 du livre ou 608 du document PDF)

J’offrirai aussi des services en communication et de formation. L’offre de service complète de mon entreprise peut être consultée sur le site Web de Pierre Bouchard conseil stratégique.

Un blogue pour informer, mais aussi pour réfléchir

Je lance par le fait même ce blogue: Parlement Express MC. Ce blogue sera à la fois à titre professionnel et à titre personnel. Il a pour principal objet de discuter des travaux parlementaires à l’Assemblée nationale du Québec. Il a pour but d’expliquer l’état des travaux de certains projets de loi, de faire connaître le fonctionnement de l’Assemblée, du gouvernement et de mieux comprendre le rôle des décideurs publics et des gens qui les conseillent.  Le blogue servira aussi parfois à discuter de l’actualité politique, des stratégies employées par les partis politiques et d’autres sujets liés aux services offerts par l’entreprise. À titre plus personnel, le blogue me permettra parfois de «coucher sur pixels» (ou sur papier, si vous l’imprimez !) des réflexions sur l’actualité et sur les affaires publiques.

Quelques remerciements

En terminant, alors que débute ce nouveau chapitre de ma vie, je tiens à remercier quelques personnes que j’ai eu le privilège de côtoyer au cours des sept dernières années.

Tout d’abord, à tout seigneur, tout honneur, je veux remercier la première ministre Pauline Marois, pour qui j’ai le plus grand des respects. Madame Marois a été une grande première ministre et une dame qui a servi avec passion les Québécois pendant plus de 30 ans. Je lui serai toujours reconnaissant d’avoir pu faire partie de son équipe.

Je veux aussi remercier Nicolas Marceau, qui m’a permis, en m’invitant à faire partie de son équipe au ministère des Finances et de l’Économie, de me sortir de ma zone de confort et d’en apprendre beaucoup à ses côtés.

C’est avec Alexandre Cloutier que j’ai fait mes premiers pas en politique, en 2007. Après une intense course à l’investiture et une campagne électorale contre un «candidat-vedette», il m’a confié le rôle de m’occuper de son bureau parlementaire. Ensemble, nous avons appris les métiers singuliers de député et de conseiller politique. Ce fut une expérience très enrichissante.

Je tiens aussi à saluer tous les collègues que j’ai côtoyés, sur la colline, au ministère, dans les circonscriptions de mes députés, au service de recherche de l’Opposition officielle et dans les cabinets.

Finalement,  je tiens à saluer quelques adversaires politiques avec qui j’ai pu collaborer lors de travaux parlementaires. Parce qu’avant la politique, il y a les gens. Et ce n’est pas parce qu’on n’est pas d’accord sur tout qu’on ne peut pas débattre dans le respect et, pourquoi pas, avec le sourire. J’ai donc eu beaucoup de plaisir à participer des travaux parlementaires avec des personnes telles que Raymond Bachand et Guy Ouellette. Monsieur Bachand était un adversaire coriace qui ne faisait pas de quartier, mais qui savait débattre dans le respect. Idem pour Guy Ouellette, qui a su à plusieurs reprises faire la part des choses et agir comme «pacificateur» pour apaiser les esprits quand ça chauffait un peu. C’est aussi lui qui a joué un rôle de négociateur avec ses vis à vis (que ce soit au gouvernement ou à l’opposition) qui a permis d’obtenir des compromis pour l’adoption d’importantes lois. Je lui souhaite sincèrement que son parti fasse enfin usage de ses services à la hauteur de ses compétences.

 

© 2017 Parlement Express

Thème par Anders NorenHaut ↑